Earthtalent by Bolloré, Mécénat, Non classifié(e), Programme solidaire jeunesse

Un déjeuner autour de l’engagement solidaire des collaborateurs du Groupe Bolloré

Le vendredi 11 octobre se déroulait le premier atelier de créativité solidaire organisé par Earthtalent by Bolloré.

Le concept ? Mobiliser sur l’heure du déjeuner une cinquantaine de jeunes collaborateurs pour leur présenter les actions d’engagement solidaire du Groupe Bolloré et recenser leurs souhaits pour un engagement porteur de sens au sein de l’entreprise.
Résultat : une session intense, riche en apprentissages tant pour les participants que pour l’équipe à l’initiative de cette première étape de l’engagement créatif et solidaire des collaborateurs. 

Un petit café ici, un grand sourire là-bas

Pour ce premier rendez-vous, l’équipe d’Earthtalent a convié les collaborateurs pour un événement organisé en trois temps. Premièrement, une introduction présentant de manière interactive les enjeux solidaires du Groupe et la recherche d’impact social à travers des projets dans le monde entier. Pour nombre des collaborateurs présents, apprendre qu’en 2018 le Groupe Bolloré a soutenu 428 projets solidaires dans 45 pays était une agréable découverte.

« C’est bien d’avoir les chiffres, parce qu’on ne se rend pas compte de tout ce qui est fait »

explique Shiva Borhani, qui travaille pour Bolloré Transport et Logistics.

Les collaborateurs présents ont pu notamment écouter le témoignage de Patricia Ekeye-Misse, directrice de la communication de Bolloré Transport et Logistics au Congo, qui s’implique auprès d’associations locales depuis son arrivée dans le groupe il y a cinq ans. « Cet engagement financier, est devenu au fil des années plus personnel à tous les niveaux, de l’employé aux directeurs », raconte-t-elle.

« L’engagement, c’est dans l’ADN du Groupe, mais c’est surtout dans notre ADN à tous. » 

Engager les collaborateurs dans le développement des projets solidaires et à impact social

Le deuxième temps est plus studieux. Chacun des participants a été invité à donner ses idées sur les moyens à mettre en œuvre pour faire connaître la politique solidaire du Groupe et faciliter la mobilisation des équipes. En sous-groupes d’une dizaine de personnes, chacun animé par des collaboratrices déjà impliquées dans des actions solidaires du Groupe, ils ont pu décortiquer ces questions structurantes pour l’entreprise tout en partageant avec leurs collègues leurs envies et leurs besoins pour pouvoir s’engager pleinement. 

Très vite, les paperboards de chaque groupe étaient remplis de post-its et d’idées : création d’une plateforme collaborative pour s’informer sur les programmes et s’inscrire sur des missions, diffusion d’une newsletter pour suivre les projets à travers le monde, organisation d’un forum des associations au sein des locaux de l’entreprise pour que chacun des collaborateurs puisse rencontrer les structures soutenues et proposer leur aide directement… Suzanne Ndiaye, qui travaille au sein de la direction de la communication de Bolloré Transport et Logistics à Paris et animait un des quatre groupes de réflexion, en est sortie très satisfaite.

« Ces idées renforcent les pistes sur lesquels nous travaillons aujourd’hui, » se réjouit-elle. « C’est bien que chacun puisse ainsi s’exprimer lors de ces rencontres. Il y a fort à parier qu’une de ces idées soit reprise pour un projet futur ! »

Faire naître des vocations d’ambassadeurs de l’engagement

Au bout d’une vingtaine de minutes d’échanges, les animatrices ont laissé leurs groupes se diriger vers le buffet afin de mettre en commun les résultats de leurs brainstormings respectifs et les restituer à tous les participants. Ce dernier temps de la rencontre autour du déjeuner a également permis à chacun d’échanger plus informellement sur les sujets abordés dans l’heure précédente avec leurs collègues, mais aussi avec l’équipe Earthtalent by Bolloré pour développer plus en détail leurs idées évoquées en groupe. 

C’est notamment le cas de Malo Du Peyroux, Regional Business & Market Analyst – Africa, jeune collaborateur au sein de Bolloré Logistics. Engagé dans diverses actions solidaires contre la précarité en Île-de-France, le passage à la vie active l’a contraint à arrêter, mais il est resté attentif au secteur associatif et profite de chaque occasion pour jouer le rôle d’entremetteur entre ses contacts porteurs de projets solidaires. Cette première rencontre avec Earthtalent a été éclairante pour lui.

« C’est comme un speed-dating entre la direction mécénat et les salariés », dit-il. « C’est bien, chacun peut trouver ce qui le touche dans les actions portées. »

Repéré grâce aux nombreuses propositions qu’il a soumises lors des échanges en groupe, il a été approché par Earthtalent pour faire partie des ambassadeurs du programme et il semblerait qu’un bon « match » ait opéré.

« Ce sont des questions d’actualité qui me touchent donc je serai toujours disponible pour le programme Earthtalent by Bolloré », affirme-t-il.

Pour Dorothée Van der Cruyssen, Directrice de l’engagement solidaire et du mécénat du Groupe Bolloré et fondatrice d’Earthtalent by Bolloré, faire émerger ces profils, jeunes et engagés, est l’une des volontés assumées de cette manifestation.

« Étant donné que notre axe d’intervention est l’autonomisation de la jeunesse, on cherche à donner la parole à cette génération qui espère une économie de demain plus responsable et plus vertueuse, » explique-t-elle.

En tout cas, une invitation pour un prochain café solidaire à la tour est déjà lancée pour la mi-décembre et un café solidaire au Congo en janvier 2020.